Table for 20 – Surry Hills

En janvier dernier, après une pause estivale bien remplie, nous avons décidé avec des amis d’organiser un petit diner au restaurant pour se raconter nos vacances. L’une de ces amies a toujours été intriguée par le restaurant « Table for 20 » et son concept un peu « underground » de tables communes et d’un même menu pour tous les invités. Il fut décidé d’effectuer une réservation dans les semaines qui suivent.

Quelle ne fut pas notre déception d’apprendre que le restaurant était complet jusqu’en mai ! Après avoir trouvé facilement un autre plan, nous avons quand même décidé de réserver pour une table en mai…

C’est donc une surprise pour nous quand notre amie nous rappelle 5 mois plus tard que nous sommes attendus ce samedi soir à Table for 20 : tout le monde avait complètement oublié depuis janvier !

Nous arrivons donc après une petite marche le long de Crown Street dans une petite allée sombre et nous annonçons à la porte arrière du restaurant. Tout cela donne un petit côté mystérieux, secret… en un mot, assez excitant ! Un hôte nous ouvre la porte et nous dirige le long d’un couloir jusqu’à un escalier au bout duquel nous accueille un autre hôte. Il nous explique qu’en attendant d’être appelés pour le dîner à 20h, nous sommes invités à prendre un verre à l’étage supérieur, au Sticky Bar, une pièce tellement sombre que nous croisons nos amis sans même les reconnaître ! Les barmen (oups, je veux dire les mixologistes) nous préparent de manière experte de succulents cocktails dont ils ont le secret, et effectivement, ces breuvages se laissent boire très facilement !

Nous sommes finalement invités à descendre pour dîner et commençons à nous installer autour de deux très longues tables dans une pièce spacieuse décorée de grandes peintures et d’un chandelier en forme de nid d’oiseau (enfin c’est mon interprétation hein) qui produit un jeu d’ombres et lumières intéressant sur le plafond.

Nos compagnons de table font également partie de groupes assez grands, ce qui confirme ce que j’ai lu auparavant sur Eatability, à savoir que l’atmosphère se prêtait plus à des groupes que des couples ou des tout petits groupes. En effet le concept du restaurant est de rapprocher les gens et les faire se parler entre eux même s’ils ne se connaissent pas ou ne font pas partie du même groupe.

Nous sommes tous assis et en train d’entamer notre morceau de pain accompagné d’huile d’olive quand notre hôte, Michael Fantus, fait son entrée dans la salle un verre de vin à la main, confirmant tout de suite l’ambiance détendue et informelle de la soirée. Il nous explique le concept du restaurant, qui consiste à transmettre la cuisine de sa mère et de tenter de recréer l’ambiance des grands diners en famille et amis autour d’une immense table. Il confesse cependant que la cuisine de sa mère reste insurpassable. Nous apprenons également que 10% des profits du restaurant sont reversés à une association caritative qui vient en aide aux sans-abris, Hope Street, ce qui est encore une autre bonne raison de visiter cet établissement.

Michael nous souhaite une tres bonne soirée et peu après les serveurs nous apportent l’entrée : de grands plats à partager de pâtes fraîches aux cèpes crémeux, un délice ! Notre compagnon de table italien approuve, disant que ce plat est aussi bon que ce qu’il pourrait trouver en Italie. Tout le monde se sert et se ressert plusieurs fois copieusement ; je suis agréablement surprise par la générosité des plats qui nous ont été amenés. Les sorties au restaurant avec des individus de la gente masculine sont souvent accompagnées d’une crainte que les portions soient trop petites pour satisfaire leur appétit et qu’il ne leur faille ensuite s’acheter un burger dans le fast food du coin… c’est loin d’être le cas ici.

Les plats principaux nous sont amenés, tout d’abord pour les végétariens qui constituent ce soir une grande partie de notre groupe, puis pour nous les carnivores : de l’Osso Bucco avec une sauce au pesto, des triangles de polenta, des pommes de terre rôties et de la salade de roquette. Les végétariens se font servir une version similaire, mais avec de la ricotta et épinards enroulés d’une fine tranche d’aubergine, avec les mêmes accompagnements. Les deux plats sont très bons, et la viande est tendre et fondante, même si elle aurait pu bénéficier d’un peu plus de sauce. Nous nous mettons cependant tous d’accord sur le fait que l’entrée reste le point fort du repas.

L’ambiance continue à se détendre et les différents groupes commencent à se parler, les invites se lèvent et circulent entre les tables, on dirait presque vraiment un grand dîner entre amis.

Nous commençons à ne plus avoir très faim quand le dessert arrive : une petite tarte au chocolat blanc avec un jus de fruits rouges et des fraises, très frais et agréable.

Un petit verre de Limoncello plus tard, nous sommes prêts à partir et avons abandonné tous nos plans d’aller prendre un verre ailleurs. Nous ne voulons qu’une chose, c’est rentrer et digérer ce repas généreux et très satisfaisant. Si vous aussi vous souhaitez faire l’expérience d’un dîner un peu différent de ce qu’on peut attendre habituellement d’un restaurant, et que vous avez une bonne idée de votre agenda en 2011, n’hésitez pas : il y a déjà un an d’attente pour réserver un samedi soir à Table for 20 ! On dirait que le bouche à oreilles et la soif de nouveauté et d’authenticité ont bien fonctionné pour eux🙂

Table For 20
182 Campbell St
Surry Hills NSW 2010
0416 096 916
http://www.tablefor20.blogspot.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s